Un modèle sans période d'essai

03.02.2020
L’absence de période d’essai employeur : pourquoi l’une des mesures phares du modèle Néo-Soft est souvent questionnée ? Wafa ABDA, DRH du Groupe, nous répond.
Groupe

Néo-Soft a renoncé à la période d’essai côté employeur pour ses consultants, pourquoi ?


Depuis 2011, Néo-Soft renonce à la période d’essai employeur dans le contrat de travail. Une mesure qui a toujours étonné certains de nos confrères et parfois même nos candidats. Elle est pourtant l'un des piliers de notre modèle. 

L’objectif initial des fondateurs était d’encourager les personnes ayant acquis une certaine stabilité sur leur poste à nous rejoindre. Renoncer à cette période d’essai est devenu un moyen de se différencier de nos concurrents et de se détacher de l’étiquette opportuniste souvent reprochée aux ESN. Preuve de stabilité et d’engagement, cette mesure est également très appréciée de nos clients.

Enfin, elle nous permet de s’affranchir de certains process RH, notamment la lourdeur administrative que représente le suivi des PE.

Quels sont les impacts de cette mesure dans le processus de recrutement ?


Chaque salarié est maître de la situation, c’est lui qui décide de la suite qu’il souhaite donner à son aventure chez Néo-Soft.

Pour que cette mesure fonctionne, le processus de recrutement est très sélectif avec notamment la réalisation obligatoire d’un premier entretien avec un recruteur. Ce-dernier veille à ce que le candidat corresponde aux valeurs de l’entreprise et s’assure de notre capacité à nous projeter avec lui sur le moyen/long terme. C’est la raison pour laquelle le recruteur chez Néo-Soft est considéré comme le gardien du temple, c’est un métier pris très au sérieux avec de fortes responsabilités.

Un second entretien est réalisé avec le futur manager, suivi de tests techniques afin de valider les compétences du candidat.

Cette mesure n’est-elle pas risquée et contraignante pour l’entreprise ?

Non, cette question m’a souvent été posée. Nous travaillons aujourd’hui sur des métiers en tension, les candidats ont l’embarras du choix. Cela dit, nous sommes confiants quant à la qualité de notre processus de recrutement et quant au niveau de sélectivité. Renoncer à la période d’essai c’est surtout faciliter l’embauche et fluidifier notre recrutement. C’est aussi tisser un lien de confiance dès le premier contact et s’engager.

Avec le recul, nous ne constatons pas de dérives liées aux comportements des nouveaux embauchés.

Quelle image de Néo-Soft pensez-vous renvoyer ainsi ?

Nous sommes engagés depuis 2013 dans une politique RSE ambitieuse dont cette mesure est l’un des fondements. Aujourd’hui nous misons avant tout sur des potentiels, nous assumons nos choix et trouvons un compromis avec le salarié.

Peu de sociétés affirment leur engagement de cette manière, c’est aussi rassurant pour nos clients. Cela nous octroie un avantage concurrentiel et les candidats se souviennent de nous !


Wafa ABDA

Directrice Ressources Humaines & Communication